Belgique : un beau dimanche à Liège

Posté dans : Belgique, Europe, Home | 7

Du matin au soir, j’ai passé tout un dimanche à arpenter Liège, en Belgique, sous un magnifique soleil d’automne. J’ai découvert une ville coquette mais pas prétentieuse, verte et accueillante. Allez zou, on y va.

De Liège, je ne savais pas grand chose, si ce n’est qu’il y a un truc avec le chocolat (liégeois) et que Jacques Brel aime bien quand il y neige. Bon. Mais en réfléchissant à mon itinéraire ferroviaire, ayant déjà visité Bruxelles, je me suis dit que ça valait le coup de découvrir une autre ville. IMG_0540

Le marché de La Batte, à perte de vue

Le matin, mes adorables hôtes me déposent près du marché de la Batte, juste le plus grand et le plus vieux marché du pays. Il s’étend sur plus de 2 kilomètres et on y trouve absolument tout : légumes, chaussettes, plantes, livres, produits magiques à l’efficacité douteuse, poules et canards ! Mais qui achète des poules en plein centre-ville ? Bref, c’est la grosse ambiance, tous les commerçants gueulent à gorge déployée, ça se bouscule, ça goûte à droite et à gauche…
Au bout de quelques centaines de mètres, je bifurque pour découvrir le centre-ville. À ce moment-là, je n’ai pas encore de carte, et heureusement mes pas me mènent jusqu’à la place Saint-Lambert et la maison du tourisme où je récupère un plan et quelques infos. Jusqu’à la Révolution (1794) une grande cathédrale occupait l’espace. Détruite, on a installé aujourd’hui des piliers métalliques pour évoquer son emplacement. J’étais contente de l’apprendre parce que je ne comprenais pas ce que faisaient là ces grandes structures… Ne loupez pas, d’ailleurs, le Palais des princes-évêques qui domine la place. Aujourd’hui, c’est le siège du gouvernement provincial.

Les coteaux ensoleillés et le vieux Liège

L’Office de tourisme propose des visites guidées quotidiennes mais j’ai préféré récupérer un petit livret explicatif et partir seule dans les rues de la ville. Je suis passée devant de nombreux musées mais, avec le temps dehors, je n’ai pas vraiment eu envie de m’enfermer. Cela dit, il y a vraiment de quoi faire à Liège quand il pleut (ou quand il neige). En passant devant la collégiale Saint-Barthélemy, je découvre l’un de mes coups de cœur de la ville : la rue Hors-Château, qui se trouvait, au Moyen-Âge, hors de la première enceinte. Si vous y passez, il faut se glisser dans toutes les impasses où l’on découvre d’adorables maisonnettes, des jardins, c’est juste trop chou.

Un peu plus loin, tada, le clou du spectacle (je ne devrais pas vous le dire puisque j’ai été contente de le découvrir sans m’attendre à rien du tout) : la « Montagne de Bueren ». Concrètement : 374 marches qui emmènent le promeneur dans les hauteurs de la ville, et précisément à une ancienne citadelle. Cette montée est magnifique, baignée de lumière, et pas si compliquée à escalader. Ce qui est très agréable, c’est que les maisons sont habitées, en y passant un dimanche midi j’ai vu des gens y déjeuner en famille, jouer… Arrivée en haut, je ne suis pas peu fière de découvrir la vue. Un peu plus haut, il y a une sorte de monument commémoratif où l’on peut avoir une vue encore plus globale (notamment le soir, là, c’était trop simplement trop contre-jour). On n’est pas obligé de descendre par les marches, on peut aussi découvrir le chemin du Perî pour redescendre en ville, où se perdre dans les espaces verts des sommets. 10153712_462243007248540_3022362052941254702_n

Le quartier de la cathédrale

Après une petite pause (cette première boucle représentait deux heures de marche au soleil) j’ai un peu visité le coin de la cathédrale, l’autre, celle « qui reste ». Mais je dois dire qu’un dimanche après-midi, ce n’est pas si folichon puisque c’est juste un centre-ville européen comme un autre, avec ses magasins franchisés fermés et ses cafés vides. Ce n’était donc pas le bon moment : mieux vaut venir en soirée quand l’animation bat son plein. Bon. Il y a tout de même de jolis édifices religieux, des ruelles sombres, un bel Opéra… Il faut y jeter un œil.

Vers l’Outremeuse… Et au delà !

Alors le truc marrant à Liège c’est que la Meuse, la rivière qui traverse la ville, se sépare. Au milieu, il y a le quartier de l’Outremeuse, que j’ai beaucoup aimé même si les gens avec qui j’ai parlé en ville ne m’ont pas poussée à y faire un tour. D’ailleurs, la petite revue de l’Office du tourisme n’en parle même pas. Et pourtant, c’est charmant ! Pour ceux qui, comme moi, découvrent l’architecture des maisonnettes en brique rouge, en tout cas…
Aux brasseries, se succèdent les petites chapelles, les squats, les entrepôts, les terrains vagues. Le charme est différent mais bien présent. Et puis il y a cette petite ruelle Beauregard où les habitants ont suspendu des poèmes, ont fleuri le pavé…

IMG_0541

 

À force de marcher, j’arrive à l’autre bras de la Meuse, que je me décide à franchir malgré mon sens de l’orientation atrophié. De l’autre côté, on change encore d’ambiance. C’est l’Amercoeur. Toujours de la brique rouge, plus de gens aux portes et aux fenêtres, c’est dimanche après-midi, après tout. Je tombe sur l’une de ces rues aux maisonnettes toutes identiques avec un jardinet et une cour devant la façade. Certains nettoient leur barbecue, d’autres bronzent peut-être pour la dernière fois de l’année. On se dit bonjour, on hoche la tête, les gosses font du vélo en zig-zag. Le soleil baisse et je me dis qu’il est temps de retourner vers la Meuse pour terminer la promenade.

Un bon méchoui pour finir

Allez, je vous donne une bonne adresse liégeoise, et ce n’est pas pour du chocolat liégeois et encore moins pour des frites. À Liège, je vous conseille de vous faire un bon méchoui, à la marocaine, au Méchoui chez Rabah,qui se trouve dans le quartier de l’Outremeuse. Quand nous franchissons la porte, directement, l’odeur des gigots d’agneau cuits à la broche nous embaume et nous emmène quelques milliers de kilomètres plus au sud. Très familial, le lieu baigne dans une ambiance relax, où les plats sont posés au centre des tables. Ensuite, chacun se sert, pas de prise de tête. Zineb, la patronne, est fan de foot et plus précisément du Central de Liège. Aux murs, on ne compte plus les maillots dédicacés (et il y a même une photo de Zidane avec des cheveux). On s’installe et en quelques instants, nous voilà entourés d’un couscous et d’une assiette de méchoui. C’est bon et simple, parfait pour reprendre des forces après une découverte de la ville en long et en large.

 

 

 

Ci-dessous les premières photos. D’autres suivront bientôt.

 

IMG_0544  IMG_0538photo 1 photo 2 photo 3

7 réponses

  1. Julie
    | Répondre

    Belle entrée en matière pour ce premier chapitre ferroviaire ! Vivement la suite ! Bizooox

  2. Lucie
    | Répondre

    Merci pour le partage des photos, la ville de Liège est très belle :)

  3. Planete3w
    | Répondre

    Prochaine ville que nous irons découvrir en Belgique. Pour l’instant nous avons visité Bruxelles, Bruges, Gand, Anvers et Charleroi pas encore Liège.

  4. natieak
    | Répondre

    Merci pour ces jolies photos. Cela donne envie d’y faire un tour ^_^

  5. PELLETIER Samia
    | Répondre

    Merci pour cette belle présentation de Liège! Moi qui connais bien cette ville, je confirme! Liège est belle et les liégeois sont chaleureux, accueillants et conviviaux… Je conseille à tous de la visiter.
    Samia

Répondre