Brisbane, Byron Bay, Grafton… En Australie, la route continue

lever de luneImprévisible et surprenante Australie. Après une semaine un peu moisie, passée entre les bureaux de police de Cairns et le wifi des centres commerciaux, nous avons pris la prometteuse route de Brisbane où nous avons retrouvé Marty et Tanya, que nous avions rencontrés en Corée du Nord au printemps. Pendant quelques jours, nous avons vécu des vacances australiennes rêvées : balades à la campagne, fish and chips au bord de l’océan, observation des baleines, burgers maison, tours à vélo. La vie parfaite. En un aller-retour éclair, nous avons pris l’avion pour Sydney, le temps des démarches au Consulat général de France et d’une bataille pour récupérer de l’argent chez Western Union (Visa International, vous nous avez un peu agacés, sachez-le).

Brisbane, le coup de coeur instantané

Du coup, pas de souvenir impérissable à Cairns, mais un vrai coup de coeur pour Brisbane : une ville accessible, charmante, verdoyante. Après un tour à vélo le long de la Brisbane River, nous avons été impressionnés par le degré d’aménagement du rivage : on peut y pique-niquer partout, il y a des barbecues tous les quinze mètres, une petite falaise reconvertie en espace d’escalade urbain et une piscine. La ville est vraiment bien connectée à sa rivière, que ce soit par les ferries qui la traversent un peu partout ou par les activités que l’on peut y faire. Intéressant.

Un centre des affaires impressionnant trône au centre de la ville, approché de près par un très beau pont semblable à l’Harbour Bridge de Sydney. En quelques minutes en voiture, à la nuit tombée, nous sommes montés sur les hauteurs qui encadrent la ville pour l’admirer d’en haut. Et pour citer Manu : Brisbane est « la première ville où je me verrais très facilement vivre ». Ah ?

Peace and love à Byron Bay

Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, il a fallu reprendre la route et filer vers le sud. Très doucement, cette fois. Plus question de dépasser les 80 km/h et on évite la route principale dès qu’on le peut. Notre premier arrêt sera Byron Bay, le point le plus à l’Est du pays, que nous avons atteint en trois heures de route depuis Brisbane. Pas de bol pour le premier après-midi : nous venions de trouver un camping quand la pluie s’est mise à tomber. Sans interruption jusqu’au milieu de la nuit. Heureusement, la deuxième journée a été d’une douceur parfaite et nous avons consacré toute la matinée à une longue marche sur la côte. Byron Bay est l’un des passages obligés pour tous les voyageurs à quatre roues : on le sent dès l’entrée dans la petite ville, où une ribambelle de vans sont proposés à la vente. Comment tant de hippies des temps modernes se retrouvent-ils dans la même ville ? Nul ne le sait. Mais le temps d’un coucher de soleil, c’est rigolo de marcher sur la plage au son des djembés alors que les derniers apprentis surfeurs s’arrachent aux vagues du Pacifique. C’est l’hiver, ici. A 18 heures, c’est déjà la nuit noire. Il est temps de rentrer doucement vers le camping pour se faire cuire quelques pâtes (non, Manu n’en a toujours pas marre) et grignoter des cookies devant un match de rugby. Australiens contre Anglais, sur la pelouse comme dans la cuisine du camping. Ca va chauffer.

capebyron

Rencontre avec les kangourous à Grafton

Malgré la pluie, nous avons atteint Grafton avec soulagement. Cette petite ville un peu coincée dans le passé est charmante malgré le ciel gris. S’y balader le dimanche après-midi, c’est se sentir dans « Je suis une légende » mais sans les gratte-ciels. Nous avons croisé trois dames, tellement surprises de voir des visiteurs qu’elles se sont arrêtées pour discuter avec nous. L’une d’elles nous a retrouvés au fond de notre camping, à la nuit tombée, pour nous donner quelques brochures sur la vallée de la Clarence et une proposition d’itinéraire. Autant dire que les touristes sont choyés ! Sur les hauteurs de la ville, dans le coin du golf, on tombe sur des dizaines de kangourous, tranquillement occupés à grignoter les pelouses. Pour les habitants du quartier, c’est normal, et même parfois gênant, d’être entourés de ces grosses bêtes. Mais pour nous, c’est un superbe moment d’observation ! Cadeau, on vous a préparé en vitesse une petite vidéo…

kangourous2

Demain, la route reprend. Nous n’irons pas loin : juste un peu plus au sud, ou un peu à l’intérieur des terres. Manu ne démord pas de son objectif principal, voir le maximum de kangourous et d’animaux originaux. C’est l’endroit rêvé pour le faire… En Australie, rien de plus normal que d’avoir des perroquets dans les arbres, de gros dindons colorés dans les parcs et des grues punkettes dans les rues. Samedi prochain, nous rendrons notre petit van adoré à Sydney et nous resterons six jours dans cette grande – mais très chère – ville. Nous n’avons pas encore de plan d’attaque, si certains ont des bons conseils, nous sommes très preneurs !

5 réponses

  1. Lydie
    | Répondre

    Aaah vous avez enfin vu des kangourous!! Chouette! Il parait qu’à Port Macquarie il y a un très chouette hôpital pour Koalas et qui plus est gratuit… En espérant que je ne vous le dis pas trop tard! Pas de bons plans pour Sydney par contre, désolée. Chouette description de Brisbane aussi, on a hâte d’y être! Profitez de ces derniers jours en Australie! A bientôt, Lydie (la fille du camping près d’Airlie beach qui lisait l’offre de saucisses dans les WC)

  2. […] jours et demi. Mais qu’importe ! C’est donc à Brisbane que l’on a commencé à vraiment profiter de la route australienne. Et c’est dans les New South Wales qu’on a plus pris le temps de […]

  3. Ahah tu as été à Grafton !! Cette ville nous a fait marrer, c’était tellement… dead! Mais on a aimé le petit glacier 60’s du coin qui préparait des concours Mini Miss. Comme un retour des années en arrière dans ce village…

    • Sarah Lachhab
      | Répondre

      Nous pareil, on a bien rigolé à Grafton tellement c’était hors du temps ! C’est très charmant… Merci d’avoir ravivé ce souvenir et à très bientôt !

  4. Miles of Happiness
    | Répondre

    Vous me rappelez de bons souvenirs de roadtrip…

Répondre