Écosse : Le Loch Ness, on y va ? On y va.

Posté dans : Ecosse, Europe, Home, Royaume-Uni | 6

photo 1

Lors de notre petite balade en Ecosse, Laura et moi n’avions pas trop de plan. J’avais abandonné l’idée d’aller à Aberdeen, et nous avons donc choisi d’aller jeter un oeil à Inverness, une petite bourgade proche du Loch Ness. Sauf qu’au début, nous ne comptions pas voir le lac, pas attirées par le « monster business ». Finalement, c’était une très bonne idée. Derrière Nessie se cache un lac magnifique, et nous aurions aimé y passer un peu plus de temps…

La traversée de l’Ecosse

Dundee – Inverness, c’est une sacrée traversée en train. Après notre visite d’Edimbourg et notre coup de foudre à Saint-Andrews, on part donc pour 2h30 de trajet, ce qui n’est pas long, au fond. On a un changement à Perth, et on se dit qu’on va aller faire un tour dans cette petite bourgade. Un plan vite avorté puisque nous ne trouvons pas le centre-ville, on échoue dans le pire café du coin (celui de la gare routière), tenu par une sorcière (qui était d’ailleurs occupée à préparer des décorations pour Halloween quand nous sommes entrées). Une vraie scène de film. Tout l’espace sent le bacon cramé et la soupe. Heureusement, le thé et le café ne sont pas chers : « seulement » un pound. La sorcière nous sert nos tasses et j’ai le malheur de demander du sucre. Elle me désigne un grand pot en plastique contenant du sucre, humide, à vue d’oeil. Je demande une petite cuillère, et la drôle de dame m’en désigne une qui baignait dans un verre d’eau trouble. Alors j’ai mangé des vers au Vietnam, des trucs étranges un peu partout, mais par contre, là, je ne peux pas. « Vous savez quoi ? En fait, j’ai décidé de me calmer un peu sur le sucre dans mon thé ». Sourires. On s’assoit le plus loin possible de la cuisine odorante mais la patronne nous surveille. Je sors un câble pour brancher mon téléphone un instant. Grande erreur : on m’interpelle depuis l’autre bout de la pièce, m’itimant d’arrêter tout de suite. C’est interdit de brancher des choses ici. Ah. Bon. C’est pas grave. J’entends Laura qui explose de rire. Je trempe mes lèvres dans le thé, qui devait infuser depuis le baptême de la patronne, minimum. C’est un film, je vous dis.

Allez, fini de rire, on monte dans le train qui va nous emmener à travers la campagne écossaise, les parcs naturels, la forêt, les lacs (pas encore le Loch Ness, mais ses copains). Ce trajet-là est juste magnifique, on n’en finit plus de compter les moutons, d’admirer les lacs, la lumière est parfaite. On arrive à Inverness comme si on vivait là depuis 15 ans. La ville est si petite et si facile à saisir qu’on trouve notre auberge très facilement. Toute propre et toute simple, on vous la conseille. 10 pounds la nuit, tout près de la gare, juste le nom est étrange : Inverness Tourist Hostel :)

photo 1

Que faire à Inverness ? Heu.. 

Ce n’était peut-être pas le bon moment pour débouler à Inverness : au coeur de l’automne, nuit à 17h, pleine semaine… Bon. Il n’y avait pas mille choses à faire ici. Ma copine Lucie m’a parlé d’une usine de tartan que l’on peut visiter, et puis il y a ce château façon conte de fées. Mais sinon, ce que j’ai préféré à Inverness, c’était la petite passerelle piétonne en ferraille qui enjambe la rivière. Cette semaine-là, l’eau avait beaucoup monté. Nous étions sur cette petite passerelle, et nous sentions la force du courant sous nos pieds. L’eau courait, on était hypnotisées.
Sinon, c’est principalement en nous baladant dans les rues des quartiers autour du centre que nous avons occupé notre temps. Nous avons rencontré deux très gentils Ecossais qui, d’un même point – une table, près de la vitre, dans un pub  – étaient capables de nous montrer du doigt la maison de leurs parents, leur logement, leur ancienne école. L’un d’eux travaillait dans une usine à pétrole, l’autre dans le petit cinéma de la ville. Quotidien vrai et tranquille.

inverness

En route pour le lac 

Le jour se lève sur Inverness, il ne pleut pas, c’est déjà une bénédiction. Nous avons décidé d’aller voir le Loch Ness puisqu’on peut s’y rendre en transport en commun, sans dépendre d’une agence ou de quoi que ce soit. Après le petit déjeuner, on va donc se renseigner sur les horaires des bus (ceux qui sont affichés à l’auberge sont faux, évidemment, sinon c’est pas drôle) et on prend un ticket pour le prochain : 4,5 pounds aller-retour par personne si ma mémoire est bonne.

En entrant dans le bus, Laura fait une remarque intelligente : « tiens, tout le monde s’assied à gauche. Il y a sans doute un truc à voir ». Grande idée ! De ce côté-là, on découvre la naissance du lac, on le voit grandir aussi vite que l’on avance. C’est très beau, vraiment. Le bus nous dépose au centre du petit village « camp de base », Drumnadrochit. On récupère une carte et on se lance dans une petite marche jusqu’à Urquhart Castle, construit au bord du lac au XIIIe siècle et détruit (évidemment) au XVIIe. La balade est facile, plutôt chouette même s’il faut marcher un bon moment avant de s’éloigner de la route. Truc marrant : on croise des faisans un peu partout. Elevage ? Croquettes pour Nessie ? Nul ne le sait.

photo 4

Et puis, soudain, la silhouette du château en ruine se dessine. Maintenant qu’on est là, on décide de le visiter même si le droit d’entrée est un peu cher (12 pounds je crois) et il faut dire que c’est une charmante ruine, empreinte d’une ambiance un peu spéciale. On s’offre un scone et une petite soupe avant de faire marche arrière (non sans profiter du fantastique film qui reconstitue l’histoire du lieu, tourné, je pense, en 1985 avec 44 pounds de budget, mais bon). Finalement, on a eu comme un regret : celui de n’être là qu’un petit bout de journée. Ce qui aurait été agréable, je crois, aurait été de dormir quelque part ici et de faire une balade un peu plus loin, tellement le lac est grand. Mais c’était une chouette première rencontre…

Même  si on n’a pas pu résister à quelques blagues, on a évité tout ce qui tournait autour de Nessie et compagnie, un vrai business là bas même si je dois dire que je craignais que ce soit encore plus prégnant. Finalement, ce n’est pas si visible. Je regrette que l’on connaisse ce lac uniquement à travers ce mythe, qui est bien sûr intéressant, mais qui occulte un peu le fait que… le lac est chouette simplement pour lui-même. Donc, note pour la prochaine fois : prendre plus de temps pour explorer les abords du lac plus en profondeur, et, naturellement, aller voir plein d’autres lacs écossais !  photo 3

P1030058

6 réponses

  1. La Luciole
    | Répondre

    Wouuuuuuuuhhhhhhh je suis citée dans un article de Longs Courriers, à moi la gloââââre !!!! \o/ Trêve de plaisanterie, c’est vrai que ta balade fait envie. :) Ça me tente trop de retourner en Ecosse l’hiver maintenant ! Nous, on avait renoncé à la visite du château et on avait été plutôt déçus de pas pouvoir approcher des rives du lac de ce côté, sans devoir passer par ce droit de visite. Et puis ma soeur voulait absolument faire le musée Nessie ou un truc dans le genre un peu plus loin. C’est marrant aussi, même si c’est un peu ridicule, je trouve que ça fait partie d’un certain folklore (par contre, les films qu’il diffuse, c’est le même réal que celui que tu as vu je pense… ^^) Mais je comprends tout à fait ton choix aussi de faire une croix dessus !

  2. julie
    | Répondre

    Tellement de souvenirs… C’est un joli coin, que tu as très bien retranscrit. Comme toujours !

  3. […] dans un petit coffee shop. Il pleut, il nous reste quelques instants avant d’aller marcher au bord du Loch Ness. Démarrage difficile. Près de nous, un grand mec, entre deux âges, longs cheveux blonds et […]

  4. Sylvie
    | Répondre

    J’ai déjà entendu parler d’Inverness mais je n’y suis jamais allé faute de temps. Pourtant nous habitons si près. Vous m’apprenez la beauté de cette petite ville. Je vais inscrire cet endroit dans mes projets de voyage, ça c’est sûr. J’aimerais voir de plus près ce château et ce fameux lac. J’espère que rien ne changera quand on y sera un jour.

  5. LadyMilonguera
    | Répondre

    Un bien joli coin apparemment…

    • Sarah Lachhab
      | Répondre

      Merci beaucoup pour tes commentaires ! Je viens de réaliser avec effroi qu’ils avaient été blacklistés et je ne les avais pas vu… L’erreur est réparée :)

Répondre