Maroc : Kasba Tadla, pour une nuit au pied de l’Atlas

Posté dans : Afrique, Home, Maroc | 4

DSCN1591

Quand on prévoit un voyage au Maroc au printemps, il y a toujours un moment où l’on évoque les « villes impériales ». Rabat, Fès, Meknès… Pardon d’avance, ce n’est pas d’elles que je vais parler. Entre Fès et Marrakech, une petite ville au pied des montagnes mérite qu’on s’y arrête : c’est Kasba Tadla. Rendue célèbre par sa citadelle du XVIIe siècle, elle a aussi été occupée par les troupes françaises avant l’indépendance. On y fait un tour ?

C’est à la tombée du jour qu’on atteint Kasba Tadla, en voiture, après une belle journée dans la campagne marocaine, « l’arobia ». C’est le printemps. Il fait bon, tout est vert, tranquille. Quand on entre dans la ville, des commerçants de rue sont en train de ranger leurs étals et nous, on se gare devant chez Tarek, qui tient le riad Saïd. Tarek, c’est un ami de la famille. Il a vécu toute sa vie à Kasba Tadla, il en connaît les moindres recoins. La maison où il nous accueille l’a vu naître, mais pas que lui : construite dans les années 30, elle a vu passer plusieurs générations (si ça vous branche, voilà son site internet) dans la grande cour au coeur de la maison. Même Mehdi Ben Barka a pris le thé dans les salons de cette jolie bâtisse.

DSC_0292

Après un bon tajine et une douce nuit de sommeil, on se lance dans une petite visite du centre-ville. Malheureusement, ce matin là, le centre ancien est fermé… Alors zou, on sort de la ville, pour d’abord faire un petit stop près de la rivière qui traverse la ville et qui fait son chemin jusqu’aux environs d’El Jadida, sur la côte. Depuis ce pont, on admire un très beau panorama, avec la vieille ville perchée au bord de l’eau. Magnifique ! Ensuite, on découvre un autre point de vue, qui offre une vue plongeante sur la ville. On passe un petit moment à l’ombre de cette étonnante sculpture, laissée la par les Français. Qu’est ce que ça représente, à votre avis ? Nous, on n’a pas trouvé.

DSC_0309

DSCN1603

DSC_0299

 

 

Bon, il est temps de prendre un peu de hauteur. Les marcheurs apprécieront la proximité de nombreux chemins de randonnée, au départ de Kasba Tadla. Nous, malheureusement, on a pas le temps et il faudra se contenter d’une petite virée ensoleillée avant de prendre la route pour Marrakech. J’aurais dû noter le nom des petites villes traversées tellement elles étaient agréables. Plus on monte, plus l’air se rafraichit. Pour l’instant, tout est vide, mais bientôt, les vacanciers viendront se mettre au frais dans les hauteurs. L’été, la température à Kasba Tadla peut dépasser les 45 degrés, il devient donc nécessaire de trouver des coins plus frais pour respirer un peu.
Après tout le voyage autour du monde, je peux affirmer que je n’ai jamais eu aussi chaud de ma vie que lors de ce passage à Beni Mellal, une autre ville à proximité de Kasba Tadla, en plein été…

Vous l’aurez compris, Kasba Tadla peut être une très bonne base pour les voyageurs en quête de calme, de nature, de simplicité. Vous ne croiserez pas d’autres Français avant d’arriver à Marrakech, c’est quasi assuré. Pour vous y rendre, vous pouvez prendre un bus de la CTM au départ de Casablanca ou Marrakech, vous atteindrez la petite ville en moins de trois heures, pour environ 70 dirhams, soit moins de sept euros. Si vous choisissez de loger chez Tarek au riad Saïd, sachez qu’il peut vous contocter un programme de visites, randonnées et dégustation sur mesure.
Le printemps est une excellente saison pour visiter cette région du Maroc, très verte à ce moment là de l’année, offrant des températures oscillant entre 25 et 30 degrés. Attention, en altitude, il fera bien sûr plus frais…

DSC_0294 DSC_0335 DSC_0330 DSCN1608 DSC_0304

DSC_0354 DSC_0360

Quelques images du riad de Tarek… (J’en profite pour envoyer des bisous à toute la famille Rafali, en Alsace et à Tadla ! )

DSC_0367 DSC_0283 DSC_0284 DSC_0286 DSC_0292

4 réponses

  1. natieak
    | Répondre

    Quelles magnifiques photos. J’aime beaucoup aussi la déco intérieur des demeures: une petite merveille.

  2. […] continué à vivoter, à un rythme moins régulier. Je suis allée au Maroc et je vous ai parlé de Kasbah Tadla et de la chouette mosquée de Casablanca. On s’est intéressés à notre environnement […]

  3. Violaine
    | Répondre

    Faut vraiment que j’aille au Maroc! :D Super!!!

  4. […] bien sûr, nous sommes repartis. Je suis retournée au Maroc avec ma famille, et puis nous avons découvert le Sri Lanka. Par ailleurs, nous avons appris à poser un regard […]

Répondre