Maroc : Visiter Marrakech pendant la Biennale

Posté dans : Afrique, Maroc | 3

2014-03-06 13.55.42

Jusqu’au 31 mars 2014, Marrakech accueille La Biennale, un grand festivals d’arts. Je pourrais vous faire croire que je m’y suis rendue pour cela mais ça serait un gros mensonge. Non. J’étais à Marrakech parce que c’est une ville qui claque, où il fait bon se rendre au printemps puisque les températures y dépassent déjà 25 degrés alors que les sommets de l’Atlas sont encore enneigés. Magnifique. Au passage : désolée d’avance pour les photos de mauvaises qualité… Encore un petit souci d’appareil…
Mais cette cette année, mon cousin monteur travaillait sur cet événement et nous a emmenés à la découverte d’oeuvres conçues dans cette ville passionnante. Alors voici une sélection de trois lieux à visiter n’importe quand, mais qui se sont dotés d’une dose de mystère lors de la Biennale. Pour commencer, voilà une petite vidéo qui donne envie. 

  • Le palais El Badi

Quand en France, huguenots et catholiques bataillaient , à Marrakech, on se baladait dans le luxe du palais El Badi aux murs épais d’un mètre. Aujourd’hui, il ne reste que ces gros murs, et des jardins d’arbres fruitiers. Dans ce décor ancestral, l’art contemporain vient ajouter une dimension supplémentaire. Comme « Madonna 207″, cette sculpture de Max Boufathal, un jeune artiste marocain, qui a tout simplement bâti une arbalète pour « zigouiller Madonna et toutes les autres pop stars ». On ne sait pas si la chanteuse à prévu de venir voir l’œuvre…

2014-03-06 13.56.49

Plus loin, un autre artiste a monté une installation sonore donnant l’impression au visiteur de déambuler au beau milieu de balles qui rebondissent sur tous les murs. Quel était le propos de l’artiste ? Je ne sais pas vraiment. Mais il a réussi à donner un rythme évolutif, grâce à des séquences sonores sans cesse différentes et qui évoluent selon l’endroit ou l’on se trouve, à une visite qui risquerait d’être trop vite expédiée sans cela. J’avoue que je garderai en mémoire un plan assez précis du palais Badih grace à cet environnement sonore presque trop perturbant pour être oublié rapidement…

2014-03-06 14.36.52

Des début avril, le musée de la Photographie s’installera également dans les murs du palais. Un autre rendez-vous alléchant pour profiter à la fois de la beauté d’un patrimoine historique et de travaux artistiques plus récents.

2014-03-06 14.02.12

  • La maison Sidi Saïd

Vrai coup de cœur lors de ce séjour à Marrakech, la maison Sidi Saïd se trouve dans la médina, tout près de la place Jam el Fna. Ce musée présente différentes pièces de l’artisanat traditionnel marocain : ne loupez pas ce bassin d’ablutions de l’an mil, dès vos premiers pas dans le musée. Plus loin, on découvre poteries, tissages, orfèvrerie, tout cela dans un décor à couper le souffle. Les plafonds d’une beauté incroyable et les mosaïques en font presque oublier les objets exposés. Lors de la Biennale, des œuvres d’art contemporain étaient exposées parmi les vitrines permanentes. Presque trop, en fait, puisqu’il était parfois difficile de comprendre ce qui relevait de la Biennale ou non.

2014-03-06 15.14.56

On a vraiment flashé sur ce projet rigolo : un artiste belge, Eric Van Hove, a travaillé avec plusieurs artisans marocains pour réaliser un moteur de voiture 100% marocain. Ce projet répond à un projet plus ancien, celui d’un artiste ayant conçu une voiture 100% marocaine, sauf le moteur.  Les pièces de ce moteur qui vient donc de voir le jour, en bois, en métal, en pierre, font chacune preuve de la finesse et de la richesse de l’artisanat marocain. Le moteur tourne-t-il? Qu’importe. Qui d’autre peut se targuer d’avoir monté un moteur dont les pièces sont si jolies ?

2014-03-06 15.18.43

Voici une vidéo qui explique la démarche de l’artiste :

  • Le jardin Majorelle

Bon. Pas d’oeuvres d’art ici. Mais on parle tant de ce jardin quand on évoque Marrakech que j’ai eu envie d’y faire un passage. Spoiler : de loin pas la meilleure surprise. Alors bien sûr, le jardin est magnifique, frais, calme, bien entretenu, l’ambiance est particulière mais c’est un endroit qu’on aimerait voir sans foule. Je sais combien ça sonne creux de dire ça. Mais on ressent plus l’encombrement quand il s’agit de suivre un unique chemin étroit (même sensation aux chutes d’Iguazu, côté brésilien) et que les occasions de photos sont nombreuses. Chacun s’arrête, provoque une queue, veut réussir le cliché parfait où Madame est jolie devant la fontaine parfaitement alignée. Bon. Ok. On marche avec délicatesse, on craint de gêner, on hésite.

DSCN1651

Heureusement, les couleurs du lieu et l’ombre invitent le promeneur à ne pas s’offusquer des foules. Il y a du bleu. Du vert. Du jaune. L’entrée du jardin seul (il y a aussi le musée berbère) coûte 50 dirhams, soit environ 5€, mais attention, la visite est assez rapide, même quand on fait deux tours.

DSCN1643DSCN1642

Et le souk alors ?

Bien sûr, Marrakech = place Jemaa el-Fna = entrée d’un souk labyrinthique. Place des épices. Tanneurs. Vendeurs de souvenirs. Magiciens. Charmeurs de serpents. Dompteurs de pigeons, même. Petite, j’avais peur de cet endroit. Je craignais d’y perdre mon frère ou ma sœur, tant j’ai souvenir d’une foule mouvante, chaude, dense. Aujourd’hui, du haut de mon mètre 73, c’est différent. Mais ne vous inquiétez pas si vous ressentez quelque chose de bizarre lors de votre première visite. La place Jemaa el-Fna ne se laisse pas apprivoiser tout de suite, surtout la nuit.

2014-03-06 19.57.44

Dans le souk, vous trouverez fraîcheurs, souvenirs à gogo, vendeurs qui sur-jouent leur caricature… (Non, personne n’achète personne contre des chameaux, ici, rassurez-vous). Il faut naturellement être vigilant sur la qualité des produits. Vous verrez déjà beaucoup d’animaux (tortues, lézards) dont la vente est en principe interdite. Plus sournois : si vous voulez acheter de l’huile (d’olive ou d’argane) prenez le temps de vous renseigner sur sa provenance. Youssef, un ami de mon père qui travaille dans ce domaine nous expliquait que l’huile d’argane vendue sur la place est souvent coupée avec une huile inodore pour vendre les bouteilles à un meilleur prix. Si vous allez le voir dans sa boutique (Aromatimri – au fond de la rue au coin du Café de France), Youssef vous montrera peut-être son petit alambic où il concocte lui-même des huiles essentielles et ses moules à savon.

2014-03-06 16.42.59

3 réponses

  1. Parmi tous les lieux dont tu parles, je n’en ai vu qu’un : le jardin Majorelle. Comme toi, j’ai apprécié l’endroit, mais j’aurais aimé être seule au monde dans ce jardin. C’est un doux rêve bien sûr puisque c’est un lieu très connu des touristes.
    J’irais bien voir les autres lieux. Je me programme ça pour mon prochain voyage au Maroc :)
    Merci pour ces découvertes !
    Caro

  2. natieak
    | Répondre

    Merci pour ces conseils de visite. Si un jour je vais au Maroc, ça m’aidera bien pour organiser mon séjour.

  3. LadyMilonguera
    | Répondre

    C’est vraiment une très belle ville… Dépaysement garanti !

Répondre