[ On rembobine ] Portugal : Facades à l’abandon

Posté dans : La petite histoire | 1

Cet été, j’ai fait un court voyage au Portugal. Une évasion salvatrice après un an et demi de galopage professionnel. J’ai atterri à Porto, et quelques jours plus tard, j’ai pris le train pour Lisbonne. Mais je ne vais pas vous raconter le voyage. Simplement évoquer quelque chose qui m’a marqué : ces centres de ville, magnifiques, anciens, mais qui tombent en poussière. J’ai tendance à penser que tout centre-ville européen est cher, huppé, demandé. Pas au Portugal. 
Alors c’est intéressant, aussi, d’avoir un centre « accessible ». Sauf qu’en réalité, il est plus fui qu’autre chose… Vraiment, en marchant, j’étais étonnée de voir des immeubles en ruine. Je me disais « mais pourquoi les propriétaires les laissent à l’abandon? ». Alors j’ai fait des photos. Et après, des recherches. J’ai appris qu’une loi, ancienne, réglementait le locatif jusque dans les années 80 et permettait aux locataires de signer un « bail éternel », dont le loyer était fixe. Résultat, au fil des décennies, le coût de la vie a augmenté, mais pas les loyers (lire cet article du Monde). Etape suivante logique : les propriétaires ont cessé d’entretenir ces logements. Certains panneaux sont intéressants : ils nous informent que les municipalités (à Lisbonne comme à Porto) ont racheté tel ou tel immeuble pour le rénover. Mais les panneaux sont datés de 2005, 2006. Et depuis, rien ne bouge.
Voilà. En visitant une ville, il est intéressant de voir comment les gens y vivent. Ce qu’ils font de leur propre ville. Au Portugal, c’était assez particulier. Une sorte d’amour – haine, face à un patrimoine immobilier beau, mais abîmé et invivable. Chéri des touristes qui aiment le côté « pittoresque » et « bloqué dans le passé ». Pas très bien géré par les municipalités qui ont mal au portefeuille. Habité, quand même, pas des gens pas trop riches, mais pas prisé par les familles et jeunes ménages : peu d’infrastructures, de crèches, d’écoles. Drôle d’équilibre.
Je me demande à quoi ressemblera le centre lisboète dans une quinzaine d’années.
En attendant, voici juste quelques images.

Sarah

Edit 1 : C’est pas très beau, non, comment ça sort les galeries wordpress?
Edit 2 : Non, je n’ai pas assimilé ces deux jolies vieilles dames qui cousent au soleil à des facades en ruine. C’est juste qu’elles sont trop adorables !

Une réponse

  1. Xavier D.
    | Répondre

    La galerie c’est peut-être pas top. Mais les photos, réussi.

Répondre