Road-trip en Australie : c’est l’hiver, et alors ?

Posté dans : Australie, Rencontres | 6

IMG_7553Après 3000 kilomètres, six pleins d’essence, 20 jours de nomadisme, une panne de batterie, un nombre imposant d’assiettes de pâtes au beurre et quelques jours de pluie, nous voilà arrivés à Sydney où l’on redevient piétons et fiers de l’être. Retour sur notre road trip hivernal sur la côte est australienne… en vidéo !

Vous le savez déjà, le jour 1 de notre aventure en van n’a pas été glorieux puisque nos papiers et notre argent se sont volatilisés. Et puis l’étape dans le Queensland a quelque peu été expédiée puisqu’il nous a fallu aller de Cairns à Brisbane en deux jours et demi. Mais qu’importe ! C’est donc à Brisbane que l’on a commencé à vraiment profiter de la route australienne. Et c’est dans les New South Wales qu’on a plus pris le temps de traîner.

IMG_6914L’hiver australien est doux, lumineux, et les jolies feuilles rougies font rapidement oublier les heures pluvieuses. En réalité, le fait d’avoir des journées courtes (à l’heure où j’écris, il est 17h30 et il fait nuit noire) a été plus handicapant que les températures un peu fraîches ou la pluie.

Armidale, douce nuit au centre hippique

IMG_7246

Ville pointée du doigt au hasard sur la carte, entre Grafton et Port Macquarie. En route pour Armidale, on ne savait vraiment pas à quoi s’attendre et sérieusement, on a eu peur d’avoir fait un mauvais choix. Route pluvieuse, montagneuse, vent frais de l’intérieur. Mais comme par magie, à trente kilomètres de la ville, le rideau de nuages s’écarte et un soleil rasant nous plonge dans une ambiance far-west alors qu’on parcourt au hasard les rues perpendiculaires de la ville. Vieux bâtiments de pierre rouge, maisons au bois ciselé aux intersections. On s’arrête à l’Office de tourisme local, où nous sommes recouverts de prospectus et où l’on nous loue les beautés locales. Il n’y a pas à dire, les voyageurs sont bien reçus. On tombe même sur une franco-néerlandaise qui nous invite à la réunion de l’Alliance Française de la ville. Pas de chance, on ne reste qu’une nuit… On demande s’il n’y a pas un bon plan pour passer la nuit, et là, surprise : on nous envoie au « show ground », une sorte de centre hippique reconverti en camping pour l’hiver.

IMG_7236Paul nous y accueille, nous laisse nous poser où l’on veut sur la pelouse, près des cuisines et de la tribune. C’est marrant. Ca coûte 10 dollars la nuit, nous sommes six à dormir là ce soir. Comme il reste quelques instants avant la tombée de la nuit, on décide de se lancer dans une visite de la ville. On apprend alors qu’un lundi à 17 heures, il ne faut pas espérer croiser un Australien à Armidale. Et pourtant : c’est une ville universitaire relativement importante dans la région. Armidale, c’est un bon souvenir. Comme si on s’était perdus dans un film des frères Cohen un instant. Au matin, on émerge du van dans un soleil tiède et rasant. Petit déjeuner à l’air libre, enfin.

IMG_7277
Quelque part entre Armidale et Port Macquarie..

Port Macquarie, opération koalas

Après Armidale, retour sur la côte, à Port Macquarie, où l’on prévoit de revoir notre copine Tanya et ses filles, en vacances ici. Sur le chemin, notre amour des petites routes nous conduit au fond du bush où, encore une fois, on se perd facilement à force de se laisser rouler.

IMG_7267

Port Macquarie est une petite ville très dynamique, accoudée à la mer, où fleurent bon la plaisance et les familles en vacances. On arrive en début d’après-midi, et après avoir déposé le van dans un camping, on va faire un tour à l’hôpital des koalas, summum du choupi et du heartbreaking cute dans la région. L’espace est proche du centre, gratuit, accessible. Ce sont les premiers koalas que nous voyons, mais ceux-là sont parfois dans un bien triste état : heureusement, il y a des eucalyptus partout pour les consoler. Le lendemain, on rencontrera leurs copains au zoo de Port Macquarie avec Tanya et sa famille. En plus des koalas, on voit enfin un wombat, un énorme crocodile, des serpents… C’est bon, Manu a vu tous les animaux qu’il souhaitait croiser !

MAnu et le kangourou koala2

Petit tour dans le vignoble australien

On vous passe la halte à Bulahdelah, même si la route était « gorgeous » comme ils disent. On met le cap sur la Hunter Valley, connue pour son vignoble. Malheureusement, l’hiver n’est peut-être pas la saison idéale pour la visiter, puisque les vignes sont taillées. Et Manu ne buvant pas d’alcool, nous ne nous sommes pas attardés dans les « wineries »… Malgré ça, les balades autour de Cessnock sont sympa, à moins de deux heures de Sydney, c’est une chouette idée d’escapade !

IMG_7584

Lake Macquarie… Ou presque ! 

Dernière étape avant Sydney, Lake Macquarie et la drôle de ville de Toronto. Oui, c’est aussi un peu parce que c’est un nom rigolo que l’on s’est arrêtés là. Dernier jour de camping hivernal, on veut en profiter ! D’autant plus que le lac est très beau. Mais on a vite déchanté : toute la face ouest du lac est occupée par des quartiers résidentiels, qui ont totalement obstrué l’accès au lac… C’était très décevant de chercher, sans succès, un endroit où se balader tranquillement. Finalement, on a bien trouvé deux kilomètres d’espaces, mais bon, on a un peu pesté. Pas le temps d’aller voir l’autre rive, malheureusement…

IMG_7609
Enfin un bout de lac sans villa !

Le lendemain matin, on s’est laissé glisser jusqu’à Sydney, où nous serons jusqu’à samedi matin. Au programme, la réception tant attendue des nouveaux passeports et la visite de la ville avec Greta. Après ça, on file en Nouvelle-Calédonie, rejoindre la team du grand Ronan !

manusoleil

PS : On vous a pas mis beaucoup de photos parce qu’on a un souci logiciel qui nous empêche de les redimensionner. Ces quelques-ci pèsent donc une tonne, mais promis, on rajoute un diapo dès que c’est tout comme il faut ! 

6 réponses

  1. Laurent
    | Répondre

    Qu’est ce que c’est mimi les koalas !! C’est un hôpital qui les soigne avant de les réintroduire dans la nature ou pas ?

    • longscourriers
      | Répondre

      Oui oui ! Ils sont réintroduits quand ils sont guéris… Mais c’est un peu étrange, il y a un endroit où il y a des tombes. Des tombes de koalas.

  2. marie
    | Répondre

    Salut,
    Je suis acutuellement en australie où je travail pour l’instant. Je prevoie de partir en road trip deux mois (mai juin) le long de la cote est bien sur et je pense finir mon periple soit dans le nord, ou dans le centre à Alice springs. Je m’inquiète un peu concernant les temperatures certes l’hiver australien est moins froid que chez nous mais as tu eu froid les nuits das le van? Quand est il des douches dans les camping qui sont pas très bien isolées je presume. Je suis frileuse de nature alors j’apprehende un peu ah ah. J’attend avec impatience ta reponse. Merci d’avance. Marie

    • Sarah Lachhab
      | Répondre

      Bonjour Marie ! Merci beaucoup pour ton commentaire. A ta question, je peux répondre en ce qui concerne la côte est, vers le nord… Nous sommes partis de Cairns fin juin, et franchement, là haut, le temps était encore excellent. Nous n’avons jamais eu froid dans le van, nous dormions avec une simple couette et nous n’avons jamais eu à ouvrir nos sas de couchage. Nous sommes descendus peu à peu, jusqu’à être à Sydney le 7 juillet.
      Après, si tu vas dans le centre, c’est sans doute différent. Là, je t’invite à consulter ces articles des GlobeCroqueurs qui ont fait un road trip dans le centre ( http://globe-croqueurs.blogspot.fr/search/label/Australie?updated-max=2013-06-04T12:05:00%2B02:00&max-results=3&start=6&by-date=false ) Je crois me souvenir qu’ils se plaignaient plus des mouches, dans les campings :)
      Sinon, nous, on a surkiffé les campings australiens. Même les aires d’arrêt gratuites en fait. J’ai souvent fait du camping en France et on n’est pas du tout dans la même ligue… Grandes cuisines, salles de bains nickel, gens super sympa… Encore une fois c’est peut être différent au centre, mais pour ce qui est sur la côte entre Cairns et Sydney, franchement, c’était le pied. Honnêtement, le plus spartiate que l’on ait fait c’était une nuit dans un ancien hippodrôme à Armidale, et encore, j’avais beaucoup aimé :)
      Bonne route à toi ! Si tu as d’autres questions, n’hésite pas…

  3. marie
    | Répondre

    Un grand merci Sarah pour la rapidite de la reponse.
    A bientot pour d’autres question ;)

  4. […] on a redémarré. On a laissé Brisbane, on a fait un tour dans la campagne du New-South-Wales qui se plongeait dans l’hiver australien, on a tracé nos petits kilomètres, fait plein plein plein de pâtes au beurre et dormi comme des […]

Répondre