York, labyrinthe romantique

Posté dans : Europe, Home, Royaume-Uni | 3

Welcome in my new favorite city in England ! #uk #england #york #travel #voyage #angleterre #girlsonrails

Une photo publiée par Sarah L. (@longscourriers) le

Bon, je laisse tomber la chronologie. C’est par York que j’ai envie de commencer mon récit britannique. Cette petite ville est la plus visitée après Londres, et quand on y arrive, on sait pourquoi : c’est tout simplement magnifique. Et en cette période automnale, je ne me suis pas du tout sentie dans un bain de touristes.

Un centre-ville façon Moyen-Âge

Déjà, en sortant du train à York, j’ai un bon pressentiment. La gare est jolie et lumineuse, j’ai l’impression de trouver naturellement mon chemin, sans chercher. Je dors au « Safestay Hostel » qui n’est pas vraiment une auberge de jeunesse puisque j’y ai rencontré des gens vraiment différents des profils que l’on croise habituellement dans ces lieux-là. Il y a un jeune manager de magasin, des Italiens qui cherchent du boulot, des copines qui vont à un mariage, une vieille dame australienne, un homme bedonnant dans un beau costard que j’ai pris pour le patron de l’auberge, un ermite qui n’a coupé ni ses cheveux ni ses ongles depuis minimum dix ans. Sacré cocktail ! Le lieu est très bien tenu, se situe dans une élégante demeure, et c’est plutôt confortable. Il n’y a ni cuisine, ni salle commune, c’est dommage. Nous sommes sur Micklegate, l’une des quatre portes de la ville médiévale. À quelques pas, on s’enfonce dans les ruelles sombres, bordées de vieilles demeures au ventre gonflé, qui font la célébrité de la ville. C’est indéniable (même si certaines enseignes en font sans doute un peu trop) cette ville a un côté lugubre et mystérieux. J’ai entendu quelques histoires de fantômes. À vous d’aller voir ce qui s’y trame…

IMG_0595-0.JPG

Un tour de garde autour de la ville

C’est peut-être le meilleur moyen de se faire une vue d’ensemble de la ville : en faire le tour ! Les remparts de la ville, datant de l’époque romaine, sont bien conservés et bien qu’ils soient manquants sur certains tronçons, on peut faire une superbe balade surélevée d’environ deux heures autour du centre de York. J’ai commencé le tour à la porte de Micklegate, dans le sens anti-horaire. Ainsi, on commence par surplomber les quartiers résidentiels pour tout doucement découvrir un pan du centre-ville puis soudain se retrouver avec une vue bluffante sur la cathédrale mastodonte de la ville. Je ne vois pas d’autre mot, elle est vraiment « enormous ». Je n’ai pas visité l’intérieur car le ticket est un peu cher et je n’avais pas envie de faire semblant de vouloir assister à la messe pour le faire gratuitement. Depuis les remparts, la vue est bluffante et peu à peu, on s’approche de l’étrange bâtiment. Avec en plus un rayon de soleil, ça y est, on est amoureux.
York comptait aussi un château construit sous Guillaume le Conquérant, m’explique Wikipedia : sur place, j’avais du mal à comprendre où se trouvait le « château » indiqué sur le plan mais invisible. En fait, il reste surtout l’espace où se trouvait le château médiéval, un donjon est toujours là, et un musée retraçant l’histoire du fameux châteaux. Mais bon.
IMG_0639 IMG_0638 IMG_0636 IMG_0601 IMG_0621 IMG_0619 IMG_0594.JPG

Des musées un peu partout

Puisque à York, il ne fera pas forcément beau, notez qu’il y a aussi des musées sympathiques à visiter, dont un grand musée du rail, que j’ai visité. Première nouvelle, il est gratuit. On vous incite fortement à faire une donation mais vous faites ce que vous voulez. Pour ceux qui connaissent, il est très similaire à la Cité du Train de Mulhouse (lien) parce qu’on trouve également cette mise en scène façon quai de gare, où l’on passe d’une antique locomotive au wagon privé de tel ou tel roi d’Angleterre (à Mulhouse, on peut voir celui de Napoléon… On fait avec ce qu’on a). La visite entière prend 2 heures mais il est possible de la faire bien plus rapidement. Certains apprécieront de pouvoir embarquer à bord d’un petit train a vapeur… Bref, c’est une bonne idée pour un après-midi un peu gris.

IMG_0631 IMG_0625 IMG_0627

Et si c’est moins gris, le jardin botanique du musée est une très bonne idée. On peut y voir les ruines de St Mary Abbey et une flopée d’écureuils. Dans un autre petit parc à côté, un gros gang de canards et d’oies se promènent et réclament du pain. Attention les doigts !
IMG_0632 IMG_0634 IMG_0641 IMG_0643

 

Une adresse : Chloes of York, un salon de thé familial

Bon, je le dis d’entrée de jeu : je n’ai pas eu l’occasion de faire un vrai « afternoon tea » mais York est vraiment l’endroit où le faire. Il y a ce grand et luxueux salon, Bettys, mais le traditionnel afternoon tea y est très cher, il y a une immense queue (mais pourquoi s’infliger ça?) et au final, seulement des touristes à l’intérieur. Mais il faut dire que le thé avait l’air très très gourmand…
On m’a recommandé le petit salon The Attic, également dans le centre-ville. Mais la petite adresse que j’ai vraiment apprécié est celle-ci, Chloes of York, où on peut s’arrêter pour tester le petit déjeuner anglais (désolée mais le boudin le matin, je ne peux pas) et l’afternoon tea. Je m’y suis arrêtée avec des camarades de mon auberge et j’ai simplement pris un chocolat chaud et un délicieux scone, une pâtisserie anglaise qui se mange avec du beurre, de la confiture ou de la crème. Une tuerie. J’ai discuté avec la gérante, qui vient d’ouvrir ce petit café avec sa mère et sa sœur. « Chloe, c’est vous? » ai-je demandé. « Non, c’est notre labrador ! » Si vous cherchez bien, vous trouverez sa photo dans le café…

IMG_0644

IMG_0596.JPG

IMG_0594.JPG

 

3 réponses

  1. La Luciole
    | Répondre

    Wouahhhhhh mais ça donne trop envie d’y aller ! Je l’inscris à ma looooooongue liste de destinations à voir une fois dans ma vie ! :)

  2. Liilly
    | Répondre

    Pour ce printemps, je l’jure !

  3. […] choisies lors de mon voyage en InterRail, Oxford avait trouvé sa place, entre Reading et York. En deux jours, je me suis laissée envoûter par le charme automnal de cette ville universitaire. […]

Répondre