Corée du Nord : Qu’en lire ? Qu’en voir ?

Posté dans : Non classé | 8

IMG_1220

La Corée du Nord est sans doute l’un des états que l’on a visités qui vous a le plus intrigués. Mais la démarche ne se limitait pas à aller voir sur place ce qui se passe. Il s’agissait aussi de lire, de voir, de se documenter, avant et après. Alors voilà une liste de propositions de lectures, de documentaires, de travaux photographiques qui nous ont intéressés. Bien sûr, la liste est loin d’être exhaustive, on vous invite donc à rajouter les références de ce que vous auriez vu ou lu sur ce sujet…

  • Multimédia

The Defectors

Voilà un webdocumentaire que j’ai découvert au Vietnam. Ce projet a pour but de présenter le quotidien des prisonniers en camps de travail, de ceux qui tentent de fuir. L’internaute est dans la tête d’une Nord-Coréenne qui tente de fuir. A plusieurs endroits, il doit choisir : quel moyen choisir ? Quelle personne suivre ? Les fins sont multiples mais souvent fatales. Ce webdoc est très très bien documenté, vous y verrez des images introuvables ailleurs. Mais très dures, aussi. Deux choses à savoir : tout est en anglais (mais beaucoup de choses sont écrites, c’est peut-être plus simple, et de toute manière les images parlent d’elles mêmes) et je le déconseillerais aux personnes très sensibles. Je me suis sentie vraiment mal en le regardant, et j’ai sursauté plusieurs fois.

  • Photographies 

Bon, alors, des photographes, il y en a beaucoup qui atterrissent à Pyongyang. On a pas mal entendu parler de David Guttenfelder, de Associated Press, qui balançait des clichés carrés sur Instagram : eh oui, il y a la 3G en Corée du Nord. Pour certains. Il y a aussi eu le boulot d’Adrien Golinelli, qui est intéressant mais qui me semble pas aller aussi loin que son propos, « Behind the scenes ». Les mecs que tu vois dans le métro de Pyongyang, pour moi, c’est pas tellement « behind the scenes » comparé aux images de camps du webdoc présenté plus haut.
Bon. L’un des photographes dont le propos me semble fort et documenté, c’est celui d’Eric Lafforgue, photographe français qui est allé six fois en Corée du Nord, à plusieurs endroits, jusqu’à s’en faire interdire l’entrée. Dans le domaine « vie quotidienne en Corée du Nord que l’on ne voit jamais », il y des belles choses : des militaires qui font des câlins, des gens à la mer. 

Sinon, voilà un autre lien très intéressant : le récit d’un photographe de l’AFP, Ed Jones, dépêché à Pyongyang pour un énième grand défilé de masse l’été dernier. Il raconte la mise en scène, le travail du photographe, l’alternance entre les photos attendues et géométriques, le portrait de Kim le patron, et la chasse aux images  » différentes ».

Photo Vincent Miezejewski
Photo Vincent Miezejewski

Enfin, pour finir, je partage avec vous le site de notre camarade Vincent Miezejewski, dont j’admire beaucoup le boulot et qui a publié des images très travaillées de l’architecture de Pyongyang. Froide, imbriquée, aux couleurs particulières. Et si vous êtes sur Instagram, n’hésitez pas à suivre @hannahkoryo qui était notre guide. Elle publie régulièrement des petits clichés rigolos sur ce qu’elle voit là bas. En tant qu’agent de voyage, elle a accès à des coins de la Corée du Nord encore pas accessibles aux étrangers.

  • Bouquins et blogs 

- Nouilles froides à Pyongyang, de  Jean-Luc Coatalem : je commence avec celui-ci parce que je l’ai lu. Je suis en train d’emprunter ici et là les autres ouvrages que je liste, mais du coup, je ne vous file que les références… Donc. Nouilles froides. Récit très court, très rapide, d’un journaliste qui se fait passer pour un agent de voyage pour visiter la Corée du Nord. C’est très drôle, fin, mais ce récit ne peut pas donner un point de vue global sur la Corée du Nord. En d’autres termes : ce n’est pas que ça. Mais c’est déjà un bon début et je vous recommande vivement cette lecture si vous commencez à poser les yeux sur ce pays. Voilà la chronique du bouquin sur Actisphère et je suis complètement d’accord: ce récit est un instantané qui donne envie de comprendre la situation de la Corée du Nord. 

Autres références souvent données, et par quoi je vais commencer mes lectures (complètement basé sur les ouvrages des bibliothèques de Grenoble ;) )  :

Rescapé du camp 14, de Blain Harden : bouquin dont tout le monde a parlé sur l’itinéraire fou d’un homme né dans un camp et qui trace sa route jusqu’aux Etats-Unis.

Vies ordinaires en Corée du Nord, de Barbara Demick

Evadés de Corée du Nord, de Juliette Morillot et Dorian Malovic

Des Amis, de Baek Nam-Ryong, est le premier roman nord-coréen édité en France. Voilà un article qui raconte le pourquoi du comment.

Corée du Nord, 9 ans pour fuir l’enfer, par Ensun Kim et Sébastien Faletti

– Les chroniques de Yann Moix sur son blog, aussi, offrent une vision plus littéraire du voyage en Corée du Nord. C’est la charmante Hedilya qui m’a montré ces articles, que je n’avais jamais lus.

- Le blog de photos d’un grand ami à nous : La Corée du Nord, j’adore  tout en poésie, sourires et trucs incroyables. 

  • Cinéma et documentaires 

Alors, comment vous dire… Non, ne proposez pas un film nord-coréen pour votre soirée DVD de mardi.  
Mais ! Prenez le temps de découvrir le cinéma nord-coréen, qui illustre aussi, à sa manière, l’emprise de l’Etat sur la société nord-coréenne. Pour cela, une seule référence (et oui, c’est en anglais), le blog Northkoreanfilms.com  tenu par un passionné qui numérise des DVD et qui relate toutes les actus.
Voilà sa playlist de 35 films sur Youtube.

Coté documentaires, j’avoue être un peu déçue et si l’un d’entre vous avait déjà vu un truc intéressant (comprenez, qui dépasse le propos : oui nous sommes cachés dans un groupe de touristes, regardez comme les rues sont vides et comme les habits des gens sont sombres), faites-moi signe.

– J’ai vu ce docu de la BBC de 2003, qui a vachement vieilli :

En 2013 la BBC a également produit un autre documentaire appelé « North Korea Undercover », pas franchement folichon et un peu anxiogène pour pas grand chose. Je l’avais téléchargé mais je ne trouve pas de lien Youtube… Si vous êtes en Angleterre vous pouvez le voir sur le site de la BBC mais nous, comme d’hab, on est punis.

– Je découvre juste celui-ci, que je vais prendre le temps de voir un de ces soirs : Inside North Korea (BBC toujours)

– En français, voilà un reportage des Nouveaux Explorateurs qui est pas mal (même si on retombe toujours sur le sempiternel « tout est beau mais quand tu regardes derrière c’est moche »)

Mais bon, j’arrête de critiquer, c’est déjà bien de voir ça et le titre est marrant : « Ne dites pas à ma mère que je suis en Corée du Nord » ou un truc du genre.

Pour finir, voilà une liste éditée par une chaine québécoise qui va me faire gagner du temps…

Voilà donc où j’en suis, cette liste évoluera, j’en suis sûre, et certains d’entre vous auront peut-être quelques pistes à nous donner. Je trouve que l’on reste souvent au niveau du « on y est allés une semaine et voilà », oui, je sais, c’est exactement ce que j’ai fait : mais dans mes lectures, j’ai envie que ça aille plus loin. Alors je vais y aller tout doucement, trouver peut-être un ouvrage synthétique sur l’histoire des deux Corées. Et un jour, peut-être, rencontrer un réfugié Nord-Coréen en France ?

Dernier petit clin d’oeil : Caroline m’a passé ce lien intéressant, où l’on apprend qu’une association a pour projet d’envoyer des ballons à l’hélium transportant objets et informations à l’attention des Nord-Coréens.

 

8 réponses

  1. Bicou
    | Répondre

    Pour compléter ta liste et l’enrichir d’un nouveau genre, j’ajouterais la BD de Guy Delisle intitulée tout simplement « Pyongyang ». L’auteur y est parti au début des années 2000 pour travailler dans l’animation et son album retrace son séjour par toute une série de tranches de vie.
    Voici une citation du début de l’ouvrage : « La corée du nord est le pays le plus fermé du monde. Les étrangers y entrent au compte-goutte. Il n’y a pas d’internet, pas de café… En gros, pas de divertissements. On peut difficilement sortir de l’hôtel, et rencontrer des coréens s’avère pratiquement impossible. Heureusement que du côté solitude, j’ai de l’entraînement parce que c’est pas ici que je vais rigoler. Enfin, c’est comme ça que j’envisageais mon séjour, mais finalement ce fut tout le contraire. Comme quoi il faut s’attendre à tout quand on voyage. »
    Ca me donne envie de la relire en fait !

    • Sarah Lachhab
      | Répondre

      Hey ! Mais comment ai-je pu oublier, c’est le premier truc sur la Corée du Nord que j’ai lu. Le boulot de Guy Delisle est vraiment fou ! Merci et à la prochaine :)

  2. superadmin
    | Répondre

    Le lien vers la BD PyongYang sur Amazon.fr

    Sinon, un compte instagram d’une photographe d’agence de presse à PyongYang

    instagram.com/newsjean/

    Guillaume

    • Sarah Lachhab
      | Répondre

      Merci Guillaume ! Encore un photographe à rajouter à ma liste :)

  3. Laurent
    | Répondre

    J’ai souvenir que j’avais fait partie de ceux qui étaient assez critiques sur ce séjour en Corée du Nord. Ce n’était pas ici, je ne connais pas ce blog, mais sur un article du blog de Joana (http://www.venividivoyage.com/peut-on-voyager-partout/) où elle posait la question « peut-on voyager partout ». Ta réponse m’avait fait pas mal réfléchir et réviser ma position. Je n’irais toujours pas, je pense, en Corée du Nord, mais j’ai mis de l’eau dans mon vin, comme on dit, pour laisser un peu de côté le jugement un peu péremptoire. Un des grands plus des expériences directes lues à travers les blogs de voyage.

  4. Sarah Lachhab
    | Répondre

    Bonjour Laurent,
    Merci pour ton commentaire, et pour tous les autres aussi. Je me souviens aussi de cet article, qui était très très bien. La responsabilité du voyageur est une question qui a tellement, tellement d’aspects… Je suis contente si le partage de ces quelques idées a pu faire apporter quelques aspects nouveaux à ta réflexion. Finalement, il y a quand même environ 20 000 touristes qui entrent en Corée du Nord chaque année, on va en lire de plus en plus.
    Et comme tu peux le voir avec cette note un peu synthétique sur la docu facilement accessible à propos de la Corée du Nord, ces questions nous travaillent toujours. Le travail n’est en quelque sorte pas fini.
    Bonne route à toi et à bientôt !

  5. emmanuel daniel
    | Répondre

    Bonjour,
    Je rajouterais à cette liste un bouquin qui donne à voir une autre Corée. « Comment peut-on être coréen (du nord) ? » http://www.priceminister.com/offer/buy/55378574/Charvin-Robert-Comment-Peut-On-Etre-Coreen-Du-Nord-Livre.html#sort=0&filter=10
    Je veux dire par là que la plupart des reportages sont réalisés par des occidentaux (tuyautés par des sud coréens -les deux pays sont en guerre faut-il le rappeler) qui vont sur place pour illustrer leurs préjugés nourris par leur vision du monde autocentrée. Ce bouquin écrit par un universitaire passionné par la Corée du nord tente de remettre dans le contexte historique (invasions multiples depuis des siècles) la défiance de ce pays par rapport au reste du monde. Il explique également le rôle joué par l’embargo onusien sur la corée du nord dans les famines à répétition qui frappent le pays. Même si le livre donne parfois l’impression de n’être pas assez critique (notamment sur le régime politique et les atteintes à la dignité humaine), il est essentiel pour mieux comprendre ce pays atypique, loin des reportages stéréotypés.

    • Sarah Lachhab
      | Répondre

      Bonjour Emmanuel,
      Merci pour cette référence très intéressante ! Je me mets en quête de cet ouvrage à la bibliothèque :)

Répondre